Suivi médical : 5 points à retenir

Suivi médical

Depuis le 1er janvier 2017, de nouvelles mesures s’appliquent en matière de suivi médical :

 

1. Visite individuelle d’information et de prévention

 

Pratiquée par un membre de l’équipe pluridisciplinaire en santé au travail (médecins du travail, collaborateurs médecins, infirmiers, …), elle remplace la visite médicale d’embauche.
Elle a lieu dans les 3 mois qui suivent la prise de poste, sauf si le salarié a déjà bénéficié d’une telle visite dans les 5 précédentes années.
Elle est renouvelée selon une périodicité fixée par le médecin du travail, et qui ne peut pas aller au-delà de 5 ans.

 

2. Travailleurs de nuit et jeunes de moins de 18 ans

 

Ces salariés bénéficient de la visite d’information et de prévention avant d’être affectés sur leur poste de travail. Leur suivi périodique est effectué au moins tous les 3 ans.

 

3. Femmes ayant accouché ou allaitant

 

A l’issue de la visite d’information et de prévention ou, à tout moment, elles peuvent être orientées vers le médecin du travail pour tout examen médical.

 

4. Salariés handicapés et bénéficiaires d’une pension d’invalidité

 

C’est le médecin du travail qui définit les modalités et la périodicité de leur suivi médical (au moins une fois tous les 3 ans).

 

5. Aptitude physique des salariés affectés sur des postes à risque

 

Elle est constatée, sauf exceptions, par le médecin du travail préalablement à leur entrée en fonction.
Ces personnes bénéficient d’un examen médical d’aptitude tous les 4 ans au maximum, et d’une visite intermédiaire tous les 2 ans.

 

Pour en savoir plus : Décret n° 2016-1908

loading